Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 21:38
Guichet de la gare SNCF d'Ambert - Lettre aux élus et motion
LETTRE A L’ATTENTION DES ÉLUS DE TERRITOIRE
 

Madame, Monsieur,

 

Suite à l’annonce par le directeur Régional Mobilité de la SNCF

  •  de transformer la gare d’Ambert de « bureau de plein exercice » en un « bureau auxiliaire » ;
  • de négocier une convention de mise à disposition d’un agent municipal ou d’un associatif, qui reprendrait les fonctions d’un agent de la SNCF à échéance du 1er juin puis reculé au 1er septembre 2016…
  • et donc à terme, de fermer le guichet d’Ambert 

Un groupe de travail s’est mis en place, afin de faire obstacle à ce projet et être force de proposition pour le maintien du guichet d’Ambert, dans l’intérêt de la population et du bassin d’Ambert et de ses environs.


Dans le cadre de nos actions nous vous demandons de bien vouloir relayer auprès des membres de votre conseil les informations relatives à ce dossier et de proposer au vote de l’assemblée la motion ci-jointe. Vous voudrez bien la réadresser une fois votée au CDDSP Thiers-Ambert qui se charge de centraliser les informations, à l’adresse suivante : cddsp-thiers-ambert[at]laposte.net


Par ailleurs, nous vous demandons également de bien vouloir nous soutenir en relayant notre action et notamment la possibilité pour tous de signer la pétition en ligne que vous trouverez à l’adresse suivante : https://www.change.org/p/la-population-que-la-population-de-notre-territoire-soit-au-courant-et-nous-soutienne-dans-nos-d%C3%A9marches


Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire et dans l’attente vous adressons nos sincères salutations citoyennes.




 

Motion du groupe de travail élargi, proposée au vote des différents conseils municipaux, conseils communautaires de l’arrondissement d’Ambert, conseil départemental et régional.

Les territoires ruraux connaissent depuis de nombreuses années un réel recul de l’offre locale de services publics, entraînant une dégradation des conditions de vie et une rupture d’égalité territoriale.

Nous déplorons que ces territoires ne soient envisagés qu’au regard des considérations de rentabilité, de volume de clientèle et de chiffre d’affaire, au mépris des obligations d’aménagement du territoire et du respect des règles républicaines, qui devraient s’imposer dans l’intérêt de tous.

De plus, l’argument selon lequel internet faciliterait les opérations (en l’espèce  d’achat des billets  de train) et justifierait de priver les habitants d’un accueil physique, est en réalité une nouvelle forme de rupture d’égalité. En effet, la dématérialisation pénalise notamment les populations âgées et fragiles, qui n’ont pas forcément accès à internet et n’en maîtrisent pas la culture. Elles ne peuvent plus trouver sur place les conseils qui leur seraient utiles.

Concernant la volonté de la SNCF :

  • de transformer la gare d’Ambert de « bureau de plein exercice » en un « bureau auxiliaire » ;
  • de négocier une convention de mise à disposition d’un agent municipal ou d’un associatif, qui reprendrait les fonctions d’un agent de la SNCF à échéance du 1er  juin puis reculé au 1er septembre 2016…
  • et donc à terme, de fermer le guichet d’Ambert,

nous avons de nombreuses objections :

 

  • Cette fermeture du guichet de la gare d’Ambert, décidée unilatéralement par la direction de la SNCF anticipe opportunément la renégociation du contrat plan Région/SNCF qui arrive à son terme en décembre 2016.
  • L’argument économique et la mise en œuvre d’une  « impossibilité » de remplacer un agent sur le départ, devient une méthode généralisée inacceptable, au regard des engagements pris par la SNCF, entreprise qui a des obligations liées à la prestation de missions de service public.
  • Par ailleurs, les habitants du territoire n’ont pas à être pénalisés d’un dysfonctionnement dans la gestion des ressources humaines de l’entreprise SNCF, D’autant qu’en fait le poste d’Ambert n’a pas été passé au mouvement des personnels
  • Au contraire les territoires ruraux, particulièrement ceux reconnus comme enclavés doivent bénéficier de la solidarité Nationale avec la mise en œuvre effective de la péréquation entre les territoires.
  • La tentative d’imposer brutalement la transformation de la gare d’Ambert de « bureau de plein exercice » en un « bureau auxiliaire » est faite au mépris total des obligations de concertation et d’information contenues dans :
  • la Charte des Services Publics en milieu rural, qui impose l’obligation d’informer le préfet de département des évolutions de services qu’elle prévoit six mois avant leur mise en œuvre.
  • La convention Région/SNCF qui stipule que  toute proposition d’évolution de la distribution, de l’ouverture des gares et des guichets devra respecter le principe de continuité de l’offre de services et faire l’objet d’une consultation préalable de la Région. 

Dans ces conditions, nous demandons :

  1. Que la SNCF renonce à la transformation de la gare d’Ambert de « bureau de plein exercice » en un « bureau auxiliaire »,
  2. Que la SNCF ne ferme pas le guichet, par le transfert de son activité à un agent municipal ou associatif.
  3. Que la SNCF ne diminue pas l’offre d’accueil physique sur le territoire, ni en terme d’horaires d’ouverture, ni en terme de compétence.
  4. Nous affirmons également notre soutien aux actions qui seront engagées en ce sens, notamment en relayant l’information auprès des habitants et sur la pétition en ligne : https://www.change.org/p/la-population-que-la-population-de-notre-territoire-soit-au-courant-et-nous-soutienne-dans-nos-d%C3%A9marches

Partager cet article

Repost 0
Published by cddsp-thiers-ambert - dans Transports - mobilité
commenter cet article

commentaires