Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 18:34

Ci-dessous le contenu d'un mail que nous a adressé le 1er mars 2009 M. Christian NGUYEN (pour Convergence nationale)

 


 

Voici la feuille de route des directeurs pour conduire les plans de redressement dans les hôpitaux : c'est la circulaire DHOS-F2 n°2008-233 du 16 juillet 2008. La diffusion en interne a été plus que confidentielle, mais on la trouve sur Légifrance :

http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2008/08-08/ste_20080008_0100_0141.pdf  

La ciculaire fait 50 pages. Les pages concernant les mesures à l'encontre les personnels sont à la page 8. Voir également les pages 42 et suivantes ! Une douzaine d'hôpitaux sont concernés en Auvergne dont, en premier lieu, le CHU de Clermont-Ferrand.




page 8 de la circulaire :

 

4.2.1. Inventaire de mesures potentielles à examiner

Les charges de personnel médical et non médical :

- suppression ou non remplacement de postes (en volume et en valeur), par catégories ;

- maîtrise des dépenses de formation ;

- réexamen des avantages extra-statutaires ou non-conventionnels ;

- mise à plat des protocoles ARTT ;

- respect des règles relatives aux promotions ;

- diminution des dépenses d'intérim ;

- fixations d'effectifs cibles par activités selon leur niveau ;

- maîtrise de l'absentéisme ;

- meilleure organisation pour diminuer les astreintes et lignes de garde.

La productivité du personnel médical et non médical :

- optimiser le temps de travail effectif et la productivité dans les secteurs d'activité où le diagnostic l'a identifiée comme faible ;

Ce manque de productivité s'explique-t-il plutôt par :

- des effectifs trop importants ?

- un coût moyen du travail élevé ?

- optimisation des heures supplémentaires, CET, intérim ;

- niveau de l'absentéisme ;

- pyramides des âges et GVT ;

- régime indemnitaire : le FMESPP peut participer au financement d'aides individuelles destinés à favoriser la mobilité et l'adaptation des personnels des établissements engagés dans des opérations de recomposition et de modernisation. Ces aides sont décrites en annexe II.

Les charges médicales et organisationnelles :

- optimisation du temps de mise à disposition des blocs (référence aux travaux de la MEAH) ;

- optimisation de l'organisation des gardes et astreintes (coût/activité) et de la permanence des soins ;

- développement de la chirurgie ambulatoire ;

- optimisation de l'organisation des plateaux techniques (bloc opératoire, imagerie, stérilisation laboratoire) ;

- constitution de partenariats éventuels avec d'autres établissements de santé pour la gestion des activités médico-techniques (partage d'appareils d'imagerie), logistiques voire médicales ;

- mutualisation (DIM, stérilisation...) ;

- réorganisation des consultations.

La logistique : réorganisation, mutualisation et éventuellement externalisation (restauration, blanchisserie, renforcement de la fonction achat, optimisation du circuit du médicament), coûts d'exploitation et de maintenance des bâtiments par référence aux travaux de la MAINH.

Mesures de gestion : gestion active de la dette, amélioration de la chaîne de facturation et du recouvrement des créances, valorisation du patrimoine, gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC).

Rapprochement/restructuration : regroupement des laboratoires, fermeture de services, conversion d'activités, spécialisation des sites par type d'activité, coopération, fusion, GCS, GIE...

Redimensionnement des investissements : réexamen des projets d'investissements au regard de leur opportunité et de leur coûts, par référence aux indications contenues dans l'observatoire de la construction de la MAINH.

Sur les recettes :

- évolution d'activité, le cas échéant ;

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cddsp-thiers-ambert - dans Santé
commenter cet article

commentaires