Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 15:49

Je me suis rendue hier soir (18.12.2008) au débat organisé par la faculté d'économie et de gestion sur les Services Publics.

 

Après avoir expliqué ce que sont les Services Publics en France et en Europe, Jean-Marin SERRE, professeur à l'Université d'Auvergne en macro-économie et finances publiques a co-animé le débat hier soir sur les services publics et la gratuité, en particulier sur les transports en communs de la ville de Clermont-Ferrand.

M MALLASSENET, rapporteur du SMTC, a présenté le point du vue du SMTC.

 

Jean-Marin SERRE nous a fait une démonstration de la supériorité de l'intérêt collectif sur l'intérêt privé. Il dit que les SP font partie des missions de l'Etat Français. Les choix faits concernant les privatisations ou l'ouverture de capitaux restent complètement un choix gouvernemental et non une obligation.

Il a démontré également que dans le cadre de la privatisation d'EDF, les prix allaient augmenter car aucun concurrent ne pourra arriver au rapport production/coût de l'entreprise nationale. Il développe l'idée que seules les entreprises nationales ont les reins suffisamment solides pour faire des investissements lourds ( réseau électrique français, téléphonique, voies ferrées...), que cette façon d'aborder les choses reste la seule capable de viser à une rentabilité sur le long terme et de porter la notion d'intérêt général.

Les entreprises privées briguent la seule rentabilité à court terme et de ce fait, font des investissements avec des retours financiers rapides et donc de moins grande envergure.

Il a rappelé que les missions de Service public s'appuyaient sur le long terme et la vision globale de l'Etat avec des retours sur investissements de l'Economie en général  et sur le plan social notamment.

 

Concernant la possibilité de gratuité, M MALASSENET a exprimé son désaccord en s'appuyant sur des calculs financiers et des rapports de rentabilité financière. Il évoque que la gratuité est assimilée à un mauvais produit et parle de clients du SMTC.

Jean-Marin SERRE lui a alors répondu que dans certaines villes cela fonctionnait (Chateauroux par exemple) et que le coût et la prise en charge par la collectivité était possible, il s'agit là de priorité que l'on accorde ou non à ce service public.

 

M SERRE a insisté sur la position Européenne des Services publics et sur le fait que ce sont des choix d'orientations politiques auxquels nous sommes confrontés.

Parlant du manque d'investissement concernant les Services publics, il parle de suicide économique et interpelle sur le devenir de la société qui lui semble très inquiétant.

Concernant la possibilité d'un Pôle Public des Finances, il dit que théoriquement c'est très cohérent, mais que concrètement c'est impensable ( à la vue des positions prises actuellement).

 

D'autres aspects ont été abordés, toujours avec un point de vue extrêmement fin de M SERRE, un peu moins pour M. MALASSENET....

 

Je suis donc allée à la rencontre de M SERRE en fin de débat et lui ai expliqué notre démarche, et devinez quoi??? : Il habite St Rémy sur Durolle.

Il reste donc disponible pour apporter sa pierre dans un de nos débats.

 

Voilà, une soirée enrichissante.

 

Il y en aura une autre le 22 janvier 2009 sur le thème de la SANTE. A suivre....

 

Rozenn

Partager cet article

Repost 0
Published by cddsp-thiers-ambert - dans Services publics - général
commenter cet article

commentaires